Monday, March 28, 2011

Hakim Bey


Le plus redouté de ces chefs pirates modernes se cache au cœur même des Etats-Unis. Son nom: Hakim Bey. Personnage controversé et provocateur, piratologue et professeur d'université, poète et philosophe, Hakim Bey cultive le mystère. Il prend la barre du vaisseau Tracks. Comme ces pirates qui l'inspirent, Hakim Bey a choisi la clandestinité. Pour la première fois, il accepte de parler à une télévision nationale. Mais à une seule condition: ne pas montrer son visage. Méfiant, il s'est fabriqué sa propre enclave, là où peu s'aventurent. Il refuse de communiquer par le net. C'est donc à l'ancienne, en correspondant par lettres, que nous avons préparé cette interview exclusive.

1. Hakim Bey, les TAZ
Liens, présentation.


2. La contre convention du 31 août 2004
Dans ses livres, Hakim Bey appelle à la révolution permanente. A New York, en ce 31 août, les activistes de la contre convention passent à l'action.
Naomi Klein, le A31, la contre convention, le réalisateur Rick Rowley


3. Les pirates
Au centre de l'oeuvre d'Hakim Bey, les pirates des XVII et XVIIIème siècles, premiers expérimentateurs des zones autonomes temporaires.
Libertalia, le projet Earthship, le zapatisme et les black blocs.


4. Le Patriot Act
Direction New York, où la contre convention fait face à une répression féroce. Pour Hakim Bey, face à un état qui ne fait pas de cadeau, il faut s'organiser.
L'affaire Steve Kurtz, le Critical Art Ensemble.


5. La musique comme révolution
Face à un état qui veut tout contrôler, il existe des zones sans entraves. Pour Hakim Bey, la musique est l'une d'elles.
MC5, Bill Laswell, Genesis P-Orridge.


6. La subversion, c'est un art
Et dans ce domaine, Hakim Bey donne des leçons à tout le monde, même à ceux qu'on considère comme de vrais provocateurs.
Captain Paul Watson, Sea Shepperd.


7. Hackers
S'il existe un espace infesté par les pirates, c'est bien le net. On leur a même donné un nom : les hackers. Mais pour Hakim Bey, l'Etat est en passe de reprendre possession de ce qui fut une zone libérée rêvée.
Collectif FTP, les premiers hackers, la Defcon.


8. Le Free State Project
En vrai pirate, Hakim Bey voit la vie en noir. Les scénarios catastrophes, ça le connaît.
Le Free State Project


9. Le mot de la fin
"...Quel sens peuvent bien avoir ces merveilleuses idées pour un lépreux de Bombay? C'est une question ouverte!" Hakim Bey

Source :



Pirates 1/3


Pirates 2/3


Pirates 3/3


Tracks Pirates 3/3 par apehs

Au XVIIIe siècle, les pirates et les corsaires créèrent un «réseau d'information» à l'échelle du globe: bien que primitif et conçu essentiellement pour le commerce, ce réseau fonctionna toutefois admirablement. Il était constellé d'îles et de caches lointaines où les bateaux pouvaient s'approvisionner en eau et nourriture et échanger leur butin contre des produits de luxe ou de première nécessité.
Certaines de ces îles abritaient des «communautés intentionnelles», des micro-sociétés vivant délibérément hors-la-loi et bien déterminées à le rester, ne fût-ce que pour une vie brève, mais joyeuse. […] Lire la suite :

Zone autonome temporaire :

No comments: