Sunday, December 19, 2010

Roland Dumas : « Le 11 Septembre, je n’y crois pas »





Coming out. Jeudi, Roland Dumas, ancien président du Conseil constitutionnel, a révélé, dans l’émission Ce soir ou jamais, « ne pas croire » en la « théorie officielle » du 11 Septembre. Contacté en exclusivité par Oumma, l’ex-ministre des Affaires étrangères s’explique.


Frédéric Taddeï l’a échappé belle. Après le tollé médiatique provoqué l’an dernier par l’intervention de Mathieu Kassovitz dans son émission, l’animateur de France 3 a retenu, cette fois-ci, la leçon en désamorçant rapidement le commentaire explosif de son invité, Roland Dumas, au sujet, à nouveau, du 11 Septembre. Sollicité jeudi soir pour débattre du « déclin de l’Occident »,l’avocat a vivement réagi aux propos de son interlocutrice, la géopolitologue Thérèse Delpech, sur le thème-marronnier de la guerre au terrorisme.


Extraits :


Roland Dumas  : Pourquoi l’Occident s’acharne-t-il à aller dans des pays où il n’y a rien à faire ? Qu’est-ce que la force américaine est allée faire en Afghanistan ? Elle a trouvé la source du terrorisme ? Quoi, elle va trouver des types qui viennent faire sauter des… Pas du tout !


Thérèse Delpech : Il y a quelque chose qui s’appelle le 11 Septembre, quand même.


Roland Dumas  : Ecoutez, le 11Septembre […] Moi, je vous dirai ce que je pense sur le 11 Septembre, je n’y crois pas. Mais ça, c’est autre chose.


Frédéric Taddeï : On va pas faire un débat sur le 11 Septembre ! Maintenant, restons en 2010 !


Face au trio de ses contradicteurs atlantistes (le nouveau secrétaire d’Etat chargé du Commerce extérieur Pierre Lellouche, la philosophe Thérèse Delpech et l’essayiste Guy Sorman), Roland Dumas persiste et signe en évoquant une « théorie officielle » du 11 Septembre. Et alors que son interlocutrice lui rappelle qu’il y a des « limites », l’ancien ministre s’insurge contre ce qu’il nomme une « dictature intellectuelle ». Sur son blog, l’intellectuel Guy Sorman a, pour sa part, qualifié Roland Dumas de « théoricien du complot » avant de dévoiler incidemment un élément méconnu quant au positionnement de l’animateur : « Ma soirée fut totalement gâchée lorsque, hors antenne, Frédéric Taddéi m’avoua que, parmi les téléspectateurs, les adeptes de la théorie du complot étaient infiniment plus nombreux que ceux des faits. Ce serait pire encore, dit-il, si l’on sortait des frontières de l’Occident ».


Diplomatie option punk


Réputé pour son franc-parler, l’ancien député socialiste issu de la Résistance, âgé de 88 ans, n’avait pas manqué auparavant de fustiger, à plusieurs reprises, les défenseurs zélés des Etats-Unis ou d’Israël. Visiblement, Roland Dumas, sur le point de sortir un ouvrage consacré à sa relation d’un demi-siècle avec François Mitterrand, continue d’affirmer une liberté de ton, y compris sur des sujets encore plus délicats que le bellicisme américain ou la colonisation israélienne. A l’instar de plusieurs personnalités politiques à travers le monde, l’avocat, spécialisé dans le droit de l’information et ancien défenseur du Canard enchaîné, a transgressé la loi du silence qui prévaut en France sur les événements du 11 septembre 2001.


Oumma l’avait déjà rencontré, l’hiver dernier, pour une série d’entretiens, notamment à propos de la politique étrangère de la France, de l’Iran ou de l’islamophobie hexagonale. En exclusivité, nous l’avons sollicité pour éclaircir son propos, quelque peu énigmatique, au sujet du 11 Septembre.


Vous avez déclaré hier soir dans l’émission de Frédéric Taddeï ne pas croire au 11 Septembre. Que voulez-vous dire par là ?


Eh bien, je crois qu’on ne peut pas faire plus clair ! Je ne crois pas à ce qui a été raconté à ce sujet.


A quoi faites-vous allusion précisément ?


Il y a énormément de faits anormaux dans la version officielle. J’ai lu et étudié de nombreuses recherches faites sur la question. Beaucoup d’éléments ne tiennent pas : il suffit de se pencher, par exemple, sur le cas du trou de l’avion dans le Pentagone, beaucoup trop petit, ou sur d’autres aspects moins connus.


La version officielle vous semble-t-elle davantage mensongère ou lacunaire ?


Encore une fois, il suffit de se pencher sérieusement dessus pour se faire une idée. Je ne veux pas, pour l’instant, revenir là-dessus et commenter un commentaire personnel mais, effectivement, la version officielle ne tient pas.


Votre remarque, atypique pour une personnalité politique, n’a pas été reprise par Frédéric Taddeï. Comment expliquez-vous, plus généralement, la difficulté d’un tel débat en France par rapport aux Etats-Unis où cette controverse est pourtant traitée dans les médias ?


Il faut croire que les subalternes sont sans doute plus zélés que leurs maîtres !


Propos recueillis par Hicham Hamza le vendredi 17 décembre 2010.


Source 
http://oumma.com/Roland-Dumas-Le-11-Septembre-je-n

Tuesday, December 14, 2010

Un Gouverneur US dévoile les complots des Bilderberg contre l'humanité


Un reportage qui dénonce les plans génocidaires d’un prétendu groupe secret est probablement une manipulation. L’enquête et les conclusions du gouverneur visent-elles à effrayer les populations afin qu’elles acceptent l’avènement d’une nouvelle ère et la parodie spirituelle de la « contre-tradition ? La crise économique et sociale aboutira-t-elle à une fausse « restauration spirituelle » ?  

1/3



2/3



3/3



Ce film met en exergue un diabolique complot fomenté par la caste politico-financière, l’« élite » désormais exécrée, qui aurait planifié l’extermination de plus de 90 % de la population mondiale (limitée à 500 millions selon le Georgia Guidestones). Les membres du groupe de Bilderberg sont présentés comme des personnages maléfiques, des croque-mitaines dont on parle pour faire peur et ainsi faire accepter le règne de la "contre-tradition" qui prétendra restaurer la justice et de nouvelles valeurs spirituelles.    


"Ce règne de la "contre-tradition" est, très exactement, ce qui est désigné comme le "règne de l’Antéchrist" : celui-ci, quelque idée qu’on s’en fasse d’ailleurs, est en tout cas ce qui concentrera et synthétisera en soi, pour cette œuvre finale, toutes les puissances de la "contre-initiation", qu’on le conçoive comme un individu ou comme une collectivité ; ce peut même, en certain sens être à la fois l’un et l’autre, car il devra y avoir une collectivité qui sera comme l’"extériorisation" de l’organisation "contre-initiatique" elle-même apparaissant enfin au jour, et aussi un personnage qui, placé à la tête de cette collectivité, sera l’expression la plus complète et comme l’"incarnation" même de ce qu’elle représentera, ne serait-ce qu’à titre de "support" de toutes les influences maléfiques que, après les avoir concentrées en lui-même, il devra projeter sur le monde. Ce sera évidemment un "imposteur" (c’est le sens du mot dajjâl par lequel on le désigne habituellement en arabe), puisque son règne ne sera pas autre chose que la "grande parodie" par excellence, l’imitation caricaturale et "satanique" de tout ce qui est vraiment traditionnel et spirituel ; mais pourtant il sera fait de telle sorte, si l’on peut dire, qu’il lui serait véritablement impossible de ne pas jouer ce rôle. Ce ne sera certes plus le "règne de la quantité", qui n’était en somme que l’aboutissement de l’"anti-tradition" ; ce sera au contraire, sous le prétexte d’une fausse "restauration spirituelle", une sorte de réintroduction de la qualité en toutes choses, mais une qualité prise au rebours de sa valeur légitime et normale* ; après l’"égalitarisme" de nos jours, il y aura de nouveau une hiérarchie inversée, c’est-à-dire proprement une "contre-hiérarchie", dont le sommet sera occupé par l’être qui, en réalité, touchera de plus près que tout autre au fond même des "abîmes infernaux". "
René Guénon


*) Note de Guénon: "La monnaie elle-même, ou ce qui en tiendra lieu, aura de nouveau un caractère qualitatif de cette sorte, puisqu’il est dit que "nul ne pourra acheter ou vendre que celui qui aura le caractère ou le nom de la Bête, ou le nombre de son nom (Apocalypse, XIII, 17), ce qui implique un usage effectif, à cet égard, des symboles inversés de la "contre-tradition". "

Tuesday, October 26, 2010

La scandaleuse arnaque de la création monétaire captée par les banques privées dénoncée par Etienne Chouard


Etienne Chouard évoque ici entre autre l’article 104 du traité de Maastricht devenu article 123 du traité de Lisbonne, qui disposent que les Etats n’ont pas le droit d’emprunter à leur banque centrale. Ce qui amène au plus au niveau du droit l’impossibilité pour les Etats de créer leur monnaie, et les oblige à emprunter aux banques privées moyennant de forts taux d’intérêts, ce qui nous ruine ... et fait qu’en France aujourd’hui l’Etat est contraint de dépenser plus de 40 milliards d’euros chaque année rien que pour rembourser les intérêts de la dette, elle même engendrée par ce système.
A l’heure où l’on nous parle des retraites que l’on ne pourrait selon eux plus payer ou de réductions des dépenses publiques inéluctables... A voir absolument.

Henry Ford disait le siècle dernier à ce sujet : "c’est une assez bonne chose que la plupart des gens de cette nation ne comprennent pas notre système bancaire et monétaire, car si c’était le cas, je pense qu’il y aurait une révolution avant demain matin".

Source :

Blog d’Etienne Chouard :

Livre :

La dette publique, une affaire rentable : A qui profite le système ?


Présentation de l'éditeur
" II faut réduire la dette! ". On crie à la faillite ! Tel un père qui demande instamment à ses enfants d'aller ranger leur chambre, notre gouvernement nous dit : " Assez de cette gabegie ! Il est temps de devenir sérieux, remettez vos prétentions sociales au tiroir, l'heure est au travail et aux économies ". Ce qu'on ne nous dit pas, c'est qu'il y a une quarantaine d'années, l'État français n'était pas endetté, à l'instar de la plupart des autres nations, d'ailleurs. En moins de quarante ans nous avons accumulé une dette colossale qui avoisine les 1200 milliards d'euros ! Pourquoi ? S'est-il produit quelque chose qui a fait que l'on ait soudain besoin de recourir à l'emprunt, alors qu'auparavant on se suffisait à nous-mêmes? Et si tel est le cas, qui en bénéficie vraiment ? Qui émet la monnaie ? André-Jacques Holbecq et Philippe Derudder nous disent les vraies raisons de la dette et dénoncent les mécanismes destructeurs scrupuleusement occultés. Vulgarisateurs de la "chose économique", leur but est de permettre aux citoyens de "savoir ", afin qu'ils ne se laissent pas impressionner par les épouvantails que l'on agite sous leur nez. Afin de comprendre surtout que nous avons tout pour relever l'immense défi humain et écologique de notre temps et que la dette et l'argent ne sont que " vrais-faux " problèmes.

Biographie de l'auteur
André-Jacques Holbecq, " économiste citoyen ", est très impliqué dans le mouvement altermondialiste depuis plusieurs années.
Philippe Derudder, son expérience de chef d'entreprise l'a conduit à s'interroger sur les contradictions du système. Il démissionne alors et partage depuis lors le fruit de ses recherches et expériences dans ses livres, conférences et ateliers.
Étienne Chouard a été un des principaux artisans, par son blog, de la prise de conscience ayant mené au NON au Traité Constitutionnel Européen en 2005.

Saturday, October 23, 2010

Les étudiants de l’université de Michigan (USA) rejettent la propagande de l’armée israélienne

Ci-dessous une vidéo qui a déjà fait le tour des Etats-Unis en moins de 48 H. On y voit toute une classe d’étudiants se lever et quitter la salle avec affichés sur eux, le nom et l’âge des victimes palestiniennes de leur âge, réduites au silence à tout jamais par l’armée israélienne. Des soldats israéliens étaient venus leur parler de leur dur métier... "Je préférerais aller surfer", explique l’un d’eux, qui parle bientôt dans le vide.



Thursday, October 07, 2010

Le déclin de la France

Le professeur Mehlang Chang explique aux Chinois les raisons du déclin de la France.



La France de Sarkozy déclare la guerre à la France éternelle

Sarkozy n'aime pas la France. Elle le lui rend bien. Il n'est au pouvoir que par goût du pouvoir et pour servir une clique de parvenus, et aussi parce que ses maîtres du Nouvel Ordre Mondial, comme ceux du CRIF, le lui ont demandé. La France de toujours ne doit plus exister, la France de Voltaire comme de Hugo, la France de Jaurès comme de Gavroche, bariolée, frondeuse, libre, muse du monde.

Sarkozy est dangereux. Il n'aime ni la diversité, ni les classes populaires, et d'une façon générale, il déteste ceux qui n'ont pas réussi. Son modèle, c'est Tapie qui écrase, qui s'enrichit, qui fanfaronne. On a les modèles que l'on peut.

Sarkozy a donc déclaré la guerre à la France. Or, ce pays est un tout composite, multiple, riche de sa diversité, de ses histoires, de ses épopées, de ses assimilations successives. La France est un corps aux membres innombrables, véritable microcosme du monde. Elle a même digéré Sarkozy le Hongrois - provisoirement du moins. Car le réveil risque d'être douloureux.

Hélas pour Sarkozy, la France est composée de citoyens d'origines et de cultures diverses. Quand ces citoyens multiples parviennent à se faire une place au soleil, il n'y a pas de problèmes. Mais lorsqu'ils traînent les boulets de leur naissance, de leur quartier, de leur cité, de leur couleur, ou d'une religion discréditée et même piétinée comme le judaïsme le fut autrefois, eh bien cela ne va plus. Il faut se préparer à réussir, ou à disparaître.

Et justement, Sarkozy caresse le projet de nettoyer de la face de la France ses cités, comme il est en train de faire disparaître ses "verrues" tsiganes, nomades, coupables de vivre différemment. Son plan ne sera pas celui de l'intégration, de la lutte contre les discriminations, de l'emploi pour tous, des services publics, de la prévention des risques, mais celui de la trique. On est un shérif ou on ne l'est pas. La France a son Texan de service, son Bush. Merci du cadeau !

Et donc, la police de choc remplacera la police de quartier, de proximité, de prévention. Dans un premier temps. Car dans un second temps, c'est l'Armée qui devra faire le sale boulot.

Voyez comme tout se tient : Bientôt, il n'y aura plus de police, mais la vidéo-surveillance, pardon la "vidéo-protection". Les policiers et les gendarmes partis à la retraite ne seront pas remplacés. Et plus tard, les forces de l'Ordre composées de fils et de filles de France au service de la Nation seront remplacées par des milices privées, au service du plus offrant, sans foi ni loi et surtout capables de tirer sur les enfants de France dont elles ne se sentiront pas solidaires.

L'Armée sera appelée à la rescousse contre l'ennemi intérieur. Oui, mais elle hésitera. Appelée à défendre la Nation, devra-t-elle désormais s'en prendre aux Français ? Y aura-t-il des Français de seconde zone ? Alerte, la République est en danger ! Et la France est républicaine. D'ailleurs, au final bientôt la question ne se posera même plus. Il n'y aura plus d'Armée, là aussi le grand nettoyage a commencé. Des mercenaires grassement payés et sans scrupules accompliront les sales besognes. France de la haine, en guerre contre elle-même, contre ses citoyens les plus pauvres.

Dans la France de Sarkozy, on ne pardonne pas l'échec. Marianne où es-tu ? La France va déclarer la guerre à une partie de ses citoyens, trop noirs, trop basanés, trop différents, trop musulmans, trop nomades, trop pauvres, trop remuants... Liste non exhaustive. La France dresse ses citoyens les uns contre les autres ! L'ennemi n'est plus à l'extérieur, mais à l'intérieur. Il faudra s'y faire, ou quitter la France. Ou s'attendre au pire. La France des parvenus, on l'aime ou on la quitte.

On croyait que Sarkozy allait seulement casser le collectif, les liens, les traditions, les valeurs, mais non, c'est encore pire: Il a déclaré la guerre à la France qui ne réussit pas. Les agriculteurs qui ont du mal à survivre, on va les éliminer, on gardera seulement les gros. Les chômeurs, on les acculera au suicide. Les nomades devront se sédentariser. Les jeunes des cités devront se ranger, ou ils seront éliminés. La loi du plus fort. La loi des nantis. France, qu'as-tu fait de ta République et de tes Droits de l'Homme ?

Un pays est un tout qui ne se divise pas. Sarkozy, lui, veut l'expurger de ses "indésirables". Grand nettoyage au karcher ! Dresser les citoyens les uns contre les autres, c'est diviser pour régner. C'est aussi un argument électoral, la reconquête de l'électorat le plus âgé qui avait pris ses distances avec le bling-bling.
Instrumentalisation de la peur ! Enfin, c'est une manière de détourner l'attention des vrais problèmes, sociaux, en monopolisant les médias sur des sujets sécuritaires.

Sarkozy a déclaré la guerre à la France. Incapable de s'aimer lui-même, incapable d'aimer le pays dont il a la charge et qu'il ne comprend pas, il distille la haine, il tyrannise la France, il la détruit. A-t-on vraiment mesuré ce qui se passe réellement ?
Aujourd'hui, la France se réveille. Pour se maintenir au pouvoir et faire ce qu'il a décrété, Sarkozy enfourche les thèmes sécuritaires. C'est un outrage aux valeurs républicaines, c'est une imposture, c'est une impasse.

On ne déclare pas impunément la guerre au pays dont on a la charge.

Sunday, September 26, 2010

Anges et démons

Enquête sur les Illuminati et les sociétés secrètes



La vidéo : http://www.prisedeconscience.org/manipulation-et-complot/anges-demons-enquete-sur-les-illuminati-et-les-societes-secretes-518

Ceci n’est pas le Film "Anges&Démons" sorti au cinéma récemment mais un pertinent documentaire diffusé sur la chaîne "Planète". Ce documentaire relate l’histoire des sociétés secrètes, de leur naissance à nos jours. On y découvre principalement leur origine, la façon dont ils se sont organisés et évolués à travers le temps ainsi que leur plan pour l’humanité.

Après un bref rappel historique, Ce documentaire s’articule principalement autour des Illuminati, et nous fait découvrir leurs manières d’opérer en fournissant des pièces d’archives assez exceptionnelle.

Les Illuminati sont une "élite dans l’élite". C’est la plus ancienne et la plus secrète des organisations. Les Illuminati existent sous leur forme actuelle depuis 1776, date de fondation de l’Ordre des Illuminati en Bavière par Adam Weishaupt, un ancien Jésuite.

Pour les Illuminati, la démocratie politique était un moyen et non une fin en soi. Selon eux, le peuple est par nature ignorant, stupide, et potentiellement violent. Le monde doit donc être gouverné par une élite éclairée. Au fil du temps, les membres de ce groupe sont passés du statut de conspirateurs subversifs à celui de dominateurs implacables dont le but essentiel est de conserver leur pouvoir sur la population.

La création des Illuminati marquait le lancement d’un Plan conçu pour se dérouler sur plusieurs siècles, en utilisant le contrôle du système financier naissant pour parvenir une domination totale sur le monde. La réalisation du Plan s’est ensuite transmise comme un flambeau de génération en génération, au sein d’une élite héréditaire d’initiés qui ont su adapter le Plan aux évolutions technologiques, sociales, et économiques.

Il s’agit d’une organisation dont la véritable nature est "occulte".

Les dirigeants politiques ou économiques se présentent au public comme des personnes éminemment rationnelles et matérialistes. Mais le public serait étonné d’apprendre que certaines de ces personnes participent à des cérémonies étranges, dans des sociétés secrètes tel que les Skull and bones où se perpétuent le culte des dieux égyptiens et babyloniens: Isis, Osiris, Baal, Moloch, ou Sémiramis.

Les Illuminati se considèrent en effet comme détenteurs d’une connaissance et d’une sagesse supérieure, héritées de la nuit des temps, et qui leur donne une légitimité pour gouverner l’humanité.

Leurs agents sont éduqués et entraînés pour être placés dans les coulisses à tous les niveaux de gouvernements. En tant qu’experts et conseillers, ils forment les politiques gouvernementales afin de faire avancer leur plans secrets.
Ils demeurent toujours dans l’obscurité et l’anonymat, et généralement personne ne les soupçonne. Ils utilisent toutes les peuples pour servir leurs desseins machiavéliques. Ils divisent pour mieux régner, fournissent les armes et de l’argent aux deux côtés d’une guerre, encourageant les gens à se battre et s’entre-tuer, dans le but d’atteindre leurs objectifs. Ils encouragent le terrorisme et la guerre atomique et provoquent délibérément les famines mondiales. Leur premier but est de former un gouvernement mondial pour avoir le contrôle complet du monde entier, en détruisant toutes les religions et tous les gouvernements.

De nombreuses guerres, y compris la Révolution française, les guerres mondiales, aurait été organisées par les Illuminati, qui opéraient sous différents noms et déguisements. Annie Lacroix-riz, historienne, souligne d’ailleurs très bien ces manipulations dans son livre "le choix de la défaite" en amassant de très nombreuses et solides preuves issu des archives de guerres.

La troisième guerre mondiale devra être fomentée en utilisant l’opposition entre les sionistes (les partisans de l’Etat d’Israël) et le monde musulman. Cette guerre sera dirigée de sorte que l’Islam et Israël se détruiront mutuellement, tandis que le reste des nations du globe, divisées sur cette question, seront forcées d’embarquer aussi dans cette guerre, jusqu’à l’épuisement physique, mental, spirituel et économique complet. Tout sera alors mis en place pour l’établissement d’un gouvernement mondial.

Réalité ou folie ? le futur nous le montrera mais il faut souligner que ces dernières années, de très nombreuses preuves de manipulation, de fuites, de complot révélés au grand jour ou de mensonges organisés nous indique clairement que la réalité se mêle intimement à cette folie. Les nombreuses pièces du puzzle semblent étrangement s’assembler pour former un "tout" cohérent.

Source :
http://www.prolognet.qc.ca/clyde/illumina.htm

Source :
http://www.syti.net/

Monday, August 30, 2010

Les Américains atterrés par la toxicité de leurs cosmétiques

Par Hélène Crié-Wiesner

Un édifiant film d'animation diffusé sur le Web attire l'attention sur une possible réforme de la réglementation américaine.
Aux Etats-Unis, une femme utilise en moyenne douze cosmétiques par jour, un homme environ six. Chacun de ces produits contient une douzaine ou plus de composés chimiques, souvent toxiques. Après des années de campagne menée par des consommateurs, un projet de loi arrive au Congrès, appuyé par un film lancé sur Internet.


Quand, en France, les politiques, alertés par l'UFC-Que Choisir, s'effarent de la pollution intérieure de leurs domiciles, les Américains découvrent avec stupeur avec quoi ils se frottent, se shampouinent, se tartinent et se maquillent.

Ils réalisent que leurs bébés subissent un sort analogue dès leurs premiers débarbouillages. Pire : vu ce que la peau de leurs mères a absorbé avant leur naissance et pendant la gestation, les nourrissons naissent « pré-pollués », selon le film d'animation « The Story of Cosmetics », dévoilé fin juillet pour coïncider avec le dépôt du texte de loi. (Voir la vidéo en anglais)

J'adapte ici le contenu d'un article et d'une tribune parus récemment sur le sujet, l'une sur le Huffington Post, l'autre dans le bimestriel Emagazine, en intégrant ce que je connais par ailleurs de la réglementation américaine.

Annie Leonard, l'auteure du film, explique sa démarche :

« Comme la plupart des parents, j'essaie de garder ma famille en sécurité. Mais j'ai découvert que ma salle de bain était un véritable magasin de toxiques. Qu'est-ce qu'on est censé faire pour lutter contre ça ? »

Seulement huit ingrédients interdits en 70 ans
Bon courage ! L'Environmental Protection Agency (EPA, équivalent du ministère de l'Ecologie) a seulement interdit l'usage d'une poignée de composants chimiques depuis l'instauration du Toxic Substances Control Act, en 1976. Et ce, en dépit du fait que 80 000 substances sont aujourd'hui utilisées dans l'ensemble des produits de consommation.

Et, quand on entre dans le détail des seuls produits de soin personnel, on apprend que la loi fédérale réglementant ce secteur a été rédigée il y a 70 ans. Depuis, la FDA (Food and Drug Administration) a interdit seulement huit ingrédients parmi les 12 000 environ utilisés par cette industrie.

La FDA n'exige même pas qu'ils soient tous listés sur l'étiquette. L'industrie est censée s'autoréguler, ce qui fait bondir Annie Leonard :

« Les labels des flacons sont rassurants : “doux”, “pur”, “naturel”, “non-agressif”, “recommandé par les pédiatres”, “approuvé par les dermatologues”… Mais quand vous lisez les notices avec des loupes, ou que vous allez sur Internet pour des détails, c'est une autre histoire.

Laureth sulfate de sodium, urée de diazolidinyl, ceteareth-20, PEGs, quaternium-15… autant d'ingrédients qui contiennent des substances cancérigènes comme le formaldehyde ou la dioxyne 1,4. »

« L'Histoire des choses », un best-seller pédago et ludique
Avant de lancer sa propre croisade contre les produits de beauté farcis aux polluants, Annie Leonard était déjà connue pour avoir conçu en 2007 le petit film d'animation « The Story of Stuff », véritable phénomène sur Internet avec 12 millions de vues. Son livre éponyme, sorti en mars 2010, est toujours un best-seller.

Elle y décortiquait avec une pédagogie ludique et grinçante le fonctionnement politico-énonomico-industriel de la société de production-consommation. Elle a ensuite décliné le concept avec « L'Histoire de l'eau en bouteille », « L'Histoire de la Bourse du carbone », et on attend prochainement une « Histoire des appareils électroniques ».

Bref, découvrir des cancérigènes dans les shampoings pour bébé n'a pas du tout plu à Annie Leonard. Elle s'est renseignée auprès de scientifiques, qui n'ont pas cherché à la rassurer.

Crèmes solaires, rouges à lèvre, lotions pour le corps, gels de rasage, déodorants, parfums, etc. Tout cela contient des produits liés au cancer, mais aussi aux problèmes d'apprentissage, à l'asthme, à la qualité du sperme, aux difficultés de reproduction.

Lire la suite :


Saturday, August 14, 2010

Cortex Control



Le film Cortex Control fait une démonstration de la puissance des ondes électromagnétiques sur l'esprit et le comportement humain, lesquels font partie d'une expérimentation secrète menée par un organe de l'armée américaine. Fiction ou réalité ? Avec les tours émettrices de fréquences qui sillonnent nos paysages, nous pourrions être des cible faciles...

Tuesday, July 27, 2010

Sarkozy instrument de Shiva ?

Des spécialistes de l’ésotérisme politique affirment qu’en fin de cycle le pouvoir est contrôlé par des marouts, des êtres sans essence spirituelle mis en place par Shiva lui-même. « Les brahmanes, écrit Jean-Louis Bernard, disent que lorsque Shiva (= la Providence, le Destin) veut rabaisser une nation, une caste ou une famille régnante, il place à la tête de cette nation, caste ou famille, un marout qui en deviendra le chef… »

Marout ou pas, Nicolas Sarkozy rabaisse sans ménagement les hauts fonctionnaires, ministres, généraux, intellectuels, journalistes et autres courtisans. Ces êtres veules et obséquieux, qui exercent en réalité le pouvoir, méritent largement les insultes et le mépris présidentiel.

Un reportage, censuré en France, montre le traitement que Sarkozy réserve aux journalistes. Nous n’allons pas les plaindre, ce sont les valets du système mondialiste. La colère présidentielle contre les agents d’un ordre mondial monstrueux n’est pas une si mauvaise chose. Mais Nicolas risque de subir le sort de Margaret Thatcher qui fut obligée de démissionner à la suite d’une conjuration de valets trop souvent rabroués et humiliés par la dame de fer. Un président moins soupe au lait et tout aussi retors, probablement issu de la bourgeoisie socialo-magouilleuse, attend son heure…





La face karchée de Sarkozy
Philippe Cohen & Richard Malka

Une enquête documentée et approfondie, un scénario dense et acide, un dessin virtuose : une BD de salubrité publique à l'approche des élections présidentielles ! Un sujet sérieux traité avec humour : L'aspect sérieux de l'enquête n'enlève rien à la dérision avec laquelle le sujet est traité. Néanmoins, en arrière-plan, c'est toute l'histoire politique française de ces dernières décennies qui est racontée comme un savoureux thriller L'histoire : La Sorbonne, 6 juin 2098 : Elzéar KESSEL, étudiant en Sciences Politiques, présente sa thèse de doctorat à 'un jury composé, conformément aux lois sur la discrimination positive, d'un afro-européen à forte corpulence, d'une musulmane tendance opposante au voile et d'un juif homosexuel souscatégorie ashkénaze'. Son sujet : un des phénomènes politiques les plus fascinants du début du siècle le SARKOZYSME Sur 128 pages, de la réalité de ses origines familiales à la prise de l'UMP, de son enfance 'difficile' à ses rapports avec Jacques CHIRAC, de ses premiers pas en politique à ses amitiés médiatiques, de l'élimination féroce de ses rivaux à l'exploitation de sa vie privée, de ses traverséesdu désert à ses ascensions fulgurantes, de BALLADUR à VILLEPIN, du Kärcher aux 'affaires', ce sont 50 ans de la vie du candidat Président qui sont retracés avec minutie et humour. Loin des clichés et des visions simplistes, mais avec un sens de la satire et de la parodie vertigineux, cet ovni journalistique captive de la première à la dernière bulle.






Wednesday, July 14, 2010

Oracle Paul the Octopus


Final bet : Oracle Paul the Octopus picks Spain over Netherlands to win World Cup.

Friday, June 11, 2010

EARTHLINGS

TERRIENS (Sous-Titres Français)

Ce documentaire est à déconseiller aux enfants de moins de 16 ans. Ames sensibles s'abstenir. Ce film documentaire américain traite de la place de l'homme dans la nature et son action négative sur le monde animal.

Le narrateur est le célèbre acteur Joaquin Phoenix (Gladiator) et la musique est de Moby. Il y est question notamment de l'industrie et sa responsabilite dans la cruauté envers les animaux (attention : certains passages sont très durs), comme par exemple la façon abominable dont les japonais exécutent les dauphins pour vendre ensuite leur chair, en la faisant passer pour de la baleine, contournant ainsi la loi.
En utilisant des cameras cachées et des images jamais montrées, EARTLINGS est une chronique des pratiques des plus grandes industries actuelles, dont les profits dépendent pour toutes - d'une manière ou une autre - de l'exploitation animale…

Friday, February 26, 2010

Yvan Stefanovitch : la caste des 500


Enquête sur les 500 princes de la politique

La politique est leur métier. Leur unique métier. Parlementaires de droite ou de gauche, ils forment une caste de nouveaux féodaux qui détiennent dans leur fief des pouvoirs quasi monarchiques et cumulent d’incroyables privilèges. Condamnés à séduire, ces élus professionnels dont tous les frais (voitures, secrétariat, etc.) sont pris en charge, empochent en outre chaque mois en tant que ministres, sénateurs, députés, eurodéputés, anciens chefs d’Etat ou ex-Premiers ministres des indemnités brutes comprises entre 15 000 et 31 000 euros.

S’appuyant souvent sur le témoignage des intéressés eux-mêmes, cette enquête dénonce le vrai prix de la démocratie de représentation. Elle met au jour les abus et les dérives, démasque le secret des dynasties de notables et des couples politiques dont l’un va parfois jusqu’à sacrifier ses propres ambitions à la réussite du conjoint ou de la conjointe. Elle révèle le profil des « traîtres », transfuges d’un bord politique à l’autre. Elle s’emploie à démontrer les effets pervers du cumul des mandats, bête noire de la vie politique depuis plus de trois décennies.

Le record d’abstention - 59,5 % - aux élections européennes est l’un des symptômes les plus visibles de la désaffection croissante des Français à l’égard de leur classe politique. Les causes en sont multiples, de la confusion des idéologies à l’explosion d’Internet en passant par la peopolisation. Cette enquête cible en priorité une race de professionnels aguerris qui mène grand train et, garante du système, en exploite tous les avantages.



Friday, February 19, 2010

La méditation

On parle des bienfaits de la méditation. Mais au 5ème siècle, pour remédier aux troubles physiques et psychologiques provoqués par la méditation (Dhyana), les moines bouddhistes chinois avaient recours aux conseils thérapeutiques d’un ouvrage : « Les Fondements secrets du traitement des troubles Dhyana » (Tche tch’an-ping pi-yao fa).

N’ignorons pas les témoignages des rescapés des sectes où la pratique intensive de la méditation cause des dégâts psychiques irrémédiables.

La méditation moderne, fondée sur les électroencéphalogrammes et les extases de moines de laboratoire, est présentée comme une sorte de panacée. Elle renforcerait les défenses immunitaires, supprimerait l’anxiété, rendrait heureux, modifierait le fonctionnement du cerveau, apporterait le Nirvana... Mais n’oublions pas que les états de conscience modifiés peuvent être pris à tort pour une authentique expérience spirituelle.

Selon un précepte biblique : « Cherchez le Royaume de Dieu (1) et sa Justice, et tout le reste vous sera donné par surcroît. ». Un grand méditant comme le dalaï-lama reste malgré tout un autocrate attaché au pouvoir. La méditation ne l’a pas libéré de ses ambitions politiques et de son intolérance à l’égard des adeptes de la tradition Shougdèn, par exemple (2). Quant à Matthieu Ricard, il est trop dévoué au Dalaï-lama pour ne pas être complice d'une parodie spirituelle derrière laquelle se profile l’ombre de la CIA.

Les scientifiques et les prétendus sages orientaux qui vantent les bienfaits de la méditation font-ils la promotion du nouveau spiritualisme mondial ? Qui peut prédire les effets à long terme d’une telle bâtardise scientifico-religieuse ?

(1) L’état Non-mental, la nature de l’esprit, le Principe…

(2) Le lama tibétain Kelsang Gyatso est un enseignant important parmi les guélougpa restés fidèles au culte de Shougdèn, culte proscrit par le Dalaï-lama. En matière de méditation Kelsang Gyatso fait autorité. Selon ce lama, parce que la méditation n’est pas dénuée de risques, les méditants doivent se protéger et mettre une armure psychique. « De même que les guerriers utilisent des armures pour se protéger pendant les batailles, ainsi les méditants ont besoin d’une armure pour se défendre contres les obstacles et les entraves. » (Kelsang Gyatso « Guide du Pays des Dakinis »). Parmi les obstacles dénoncés par le lama, il y a les entités négatives. Or, ce danger récurrent dans le lamaïsme traditionnel est complètement ignoré par les prophètes du nouveau spiritualisme.



Monday, February 15, 2010

« V »

"Seul le Fantastique a des chances d'être vrai."
Pierre Teilhard de Chardin

On connaît peu le potentiel mental inexploité de l’esprit humain. L’âme collective de l’espèce humaine perçoit-elle une menace venant du ciel (air), ce qui expliquerait la profusion d’œuvres cinématographiques sur le thème de l’invasion de prédateurs extra-terrestres ?

Les agressifs E.T. du cinéma, sont-ils les puissances de l’air de Saint-Paul, qui disait : « …ce n'est pas contre la chair et le sang que vous avez à lutter, mais contre les puissances de l'air » (Eph. 6,11-12) ?


Saturday, February 06, 2010

Benjamin CREME & MAITREYA



Vidéo associée au post : http://bouddhanar.blogspot.com/2010/02/lhistoire-secrete-du-monde.html



Buddhachannel se fait le relais du retour du Christ-Maitreya :

« DEPUIS décembre 2008 une « étoile » d’un éclat exceptionnel donne lieu à de nombreuses observations dans le monde entier. D’autres phénomènes célestes inexpliqués font l’objet de reportages sur Internet et dans les médias. Quel sens donner à ces manifestations ? Selon les Traditions, un sage de l’envergure d’un Bouddha ou d’un Christ doit un jour revenir dans le monde. En fait, ce Sage est déjà parmi nous. Il a pour nom Maitreya.
Il s’adressera à l’humanité tout entière, et suscitera une prise de conscience collective d’une telle ampleur que nous entreprendrons les transformations qui s’imposent pour surmonter la crise actuelle. Les ressources planétaires seront partagées. L’équilibre écologique sera restauré. Les fondations d’un monde nouveau seront posées.

L’« étoile » serait-elle donc le signe annonciateur d’une ère nouvelle de justice et de paix ? Artiste, écrivain et conférencier international, Benjamin Creme aborde cette question avec la conviction issue de sa propre expérience, et nous livre un formidable message d’espoir. »

http://www.buddhachannel.tv/portail/spip.php?article11062

Tuesday, February 02, 2010

Le Pachen Lama au congrès national de l’Association Bouddhiste de Chine



Le 1er Février 2010 s’est ouvert à Pékin le 8ème congrès national de l’Association Bouddhiste de Chine
.




La dialectique matérialiste des communistes chinois n’a ni éradiqué le bouddhisme ni interdit les pratiques pseudo-bouddhistes du lamaïsme. D’ailleurs, le représentant du lamaïsme, Bainqen Erdini Qoigyijabu, le jeune Panchen Lama (à droite sur la photo), est le bienvenu au congrès national de l’Association Bouddhiste de Chine.


Doit-on réfuter les allégations de « génocide culturel au Tibet » du 14ème Dalaï-lama et de ses hiérarques businessmen ?


En Chine, les représentants du lamaïsme ne sont pas ignorés par les médias. Il est vrai qu’ils participent au sentiment d’unité nationale des Chinois. Et le nationalisme est en augmentation depuis les derniers « coups tordus » de la CIA.




Sunday, January 31, 2010

La Conspiration de Wannsee




Le 29 Janvier 2010, soixante-cinq ans après la libération des camps, Arte a diffusé le téléfilm « Conspiration », fidèle reconstitution de la conférence de Wannsee.

Le scénario a été écrit à partir du procès-verbal de la réunion au cours de laquelle fut organisée, le 20 janvier 1942, l’extermination des Juifs d’Europe. Hauts fonctionnaires et officiers nazis s’étaient rassemblés autour du général SS Reinhard Heydrich, directeur de la Sécurité du Reich, sur ordre de Himmler. En moins de deux heures, l’extermination des Juifs d’Europe était planifiée.

La conspiration

Des médias ridiculisent les auteurs qui dénoncent les complots contre le peuple. Veut-on que l'on ignore que la conspiration est un élément de l’histoire ? Les complots contre les régimes parlementaires sont nombreux. Louis-Napoléon Bonaparte, Gustave de Suède, Theodoros Pangalos, Joaquim Pimenta de Castro et Manuel de Arriaga, Ioánnis Metaxás, Konstantin Päts, Kārlis Ulmanis et Jānis Balodis ont pris le pouvoir à la suite d’un coup d’état.

De nos jours, la démocratie disparaît devant la puissances des lobbies. Des oligarques contrôlent de grands pays qui étaient naguère des républiques, des états dans lesquels la souveraineté appartenait au peuple par l’intermédiaire de représentants élus.

Le fascisme économique a transformé les citoyens en êtres veules et serviles recroquevillés sur leurs chimères consuméristes. Malgré la docilité de l’espèce Homo Œconomicus qui peuple la planète, l’oligarchie mondiale est-elle déterminée à réduire son nombre ?

Comme en 1942, lors de la conférence de Wannsee, des oligarques intelligents et impitoyables ont-ils décidé de supprimer des millions d’êtres humains ?

Sous le titre « Le Club des milliardaires tente de juguler la croissance démographique », le Sunday Times du 24 mai 2009 a révélé la tenue d’une réunion secrète qui en dit long sur la volonté politique de l’oligarchie financière.

La rencontre, qui s’est tenue à New York le 5 mai dernier, a été organisée à l’initiative de Bill Gates, fondateur du monopole Microsoft, grand promoteur des simulateurs de meurtres sur ordinateur et parrain de Facebook, de Warren Buffet, spéculateur milliardaire et financier de la Fondation Gates, et de David Rockefeller. Au-delà de ces trois là, la petite sauterie a réuni Michael Bloomberg, maire de New York et fondateur de l’agence d’information financière du même nom ; George Soros, spéculateur et parrain du lobby de la drogue ; Peter Peterson, fondateur du groupe financier Blackstone et grand avocat de l’austérité budgétaire ; Julian Robertson, patron du fond Tiger Management ; John Morgridge, ancien pdg de Cisco Systems ; Eli Broad, spéculateur immobilier ; David Rockefeller Jr, fils du premier ; Ted Turner, fondateur de CNN ; et Oprah Winfrey, animatrice phare de la télé américaine.

La réunion a débuté par une présentation de chacun des participants sur la cause qu’il défend, mais très vite, nous apprend le Times, la discussion s’est transformée, sous l’impulsion de Bill Gates, en un consensus sur la « surpopulation », comme la cause supérieure qui englobe les autres. Un autre participant a confié qu’ils étaient aussi parvenus à un consensus pour mettre en place une stratégie « dans laquelle la croissance démographique serait attaquée comme menace écologique, sociale et industrielle ». Les participants ont souligné leur « besoin d’être indépendant des agences gouvernementales qui se révèlent incapables d’affronter le désastre que tous nous voyons venir ». De prochaines réunions sont d’ores et déjà prévues pour organiser la mise en œuvre de cette stratégie.

L’existence de cette réunion a d’abord été révélée le 20 mai par irishcentral.com puis par ABC News, le New York Times et le New York Post, mais aucun des ces médias n’avait rapporté cette volonté de soumettre la population humaine dans un plan d’action aux conséquences meurtrières.

Il est notable que toutes ces personnes soient de grands philanthropes, en particulier dans le domaine de la conservation de la nature, mais aussi pour les programmes humanitaires, où la charité privée et l’aide au développement a supplanté les grands projets d’infrastructures et les transferts technologiques, qui sont le seul chemin des peuples et des nations vers l’indépendance économique et la souveraineté politique.

Wednesday, January 13, 2010