Friday, February 19, 2010

La méditation

On parle des bienfaits de la méditation. Mais au 5ème siècle, pour remédier aux troubles physiques et psychologiques provoqués par la méditation (Dhyana), les moines bouddhistes chinois avaient recours aux conseils thérapeutiques d’un ouvrage : « Les Fondements secrets du traitement des troubles Dhyana » (Tche tch’an-ping pi-yao fa).

N’ignorons pas les témoignages des rescapés des sectes où la pratique intensive de la méditation cause des dégâts psychiques irrémédiables.

La méditation moderne, fondée sur les électroencéphalogrammes et les extases de moines de laboratoire, est présentée comme une sorte de panacée. Elle renforcerait les défenses immunitaires, supprimerait l’anxiété, rendrait heureux, modifierait le fonctionnement du cerveau, apporterait le Nirvana... Mais n’oublions pas que les états de conscience modifiés peuvent être pris à tort pour une authentique expérience spirituelle.

Selon un précepte biblique : « Cherchez le Royaume de Dieu (1) et sa Justice, et tout le reste vous sera donné par surcroît. ». Un grand méditant comme le dalaï-lama reste malgré tout un autocrate attaché au pouvoir. La méditation ne l’a pas libéré de ses ambitions politiques et de son intolérance à l’égard des adeptes de la tradition Shougdèn, par exemple (2). Quant à Matthieu Ricard, il est trop dévoué au Dalaï-lama pour ne pas être complice d'une parodie spirituelle derrière laquelle se profile l’ombre de la CIA.

Les scientifiques et les prétendus sages orientaux qui vantent les bienfaits de la méditation font-ils la promotion du nouveau spiritualisme mondial ? Qui peut prédire les effets à long terme d’une telle bâtardise scientifico-religieuse ?

(1) L’état Non-mental, la nature de l’esprit, le Principe…

(2) Le lama tibétain Kelsang Gyatso est un enseignant important parmi les guélougpa restés fidèles au culte de Shougdèn, culte proscrit par le Dalaï-lama. En matière de méditation Kelsang Gyatso fait autorité. Selon ce lama, parce que la méditation n’est pas dénuée de risques, les méditants doivent se protéger et mettre une armure psychique. « De même que les guerriers utilisent des armures pour se protéger pendant les batailles, ainsi les méditants ont besoin d’une armure pour se défendre contres les obstacles et les entraves. » (Kelsang Gyatso « Guide du Pays des Dakinis »). Parmi les obstacles dénoncés par le lama, il y a les entités négatives. Or, ce danger récurrent dans le lamaïsme traditionnel est complètement ignoré par les prophètes du nouveau spiritualisme.



No comments: